<< prédédente | dernière image postée | suivante >>
21 avril 2006 // Auto blog graphie
21 avril 2006 // Auto blog graphie »

Très dur de trouver le ton juste sur un espace aussi « border line » qu’un blog. Se livrer sans se dévoiler. Donner sans se compromettre. J’en ai déjà  parlé.
Tout comme j’ai souvent évoqué ici des auteurs de bande dessinée « moderne » qui me touchent particulièrement. L’inévitable [Larcenet](http://tempsperdu.over-blog.org), le subtil [Baudoin](http://w3.uqah.uquebec.ca/baudoin/index.html), le sombre [David B](http://fr.wikipedia.org/wiki/David_B.), la pétillante [Marjane Satrapi](http://www.cuverville.org/article43192.html), le sarcastique [Trondheim](http://www.lewistrondheim.com/blog/), autant de créateurs qui utilisent leur histoire souvent intime pour donner une oeuvre quasi universelle capable de nous toucher de faà§on si juste.
Mais où est la frontière ? Peut-on impunément se donner sans se diluer ?
S’exposer ainsi est forcément dangereux et il faut un sacré talent pour faire de son existence une fiction qui finit par appartenir tà´t ou tard aux lecteurs.

La photo a ceci de « confortable » qu’elle permet de montrer le monde avec son regard sans nécessairement passer par une autobiographie risquée. On peut bien sûr faire pareil avec le récit ou le dessin, mais je réalise en pratique que la distanciation m’est plus facile à  travers l’objectif qu’avec la « plume ».
Il me semble, avec le recul et vos commentaires, que je vais finalement plus facilement vers l’essentiel sur mes clichés que caché derrières les mots, aussi intimistes et égocentriques soient-ils. Le tout étant de trouver un juste équilibre et des résonances.
Textes et images, comme en BD finalement.
Commentaires : ( 3)

  • J'aime beaucoup ce que tu as écrit : c'est senti, sensé, sans fioriture. C'est vrai que tu as cette fâcheuse tendance à te cacher derrière les mots ; peut-être as tu tout simplement peur d'eux ? Fais-en tes alliés : si tu joues de façon efficace avec eux, ils te le rendront au centuple. Fais toi un peu confiance : on peut jeter le masque sans se dévoiler entièrement ni se donner totalement. Dans tous les cas de figures, il y a du non-dit, de l'interprétation et de la transformation.
    Léti @ 2006-04-21 18:16:53
  • Dans nombre de domaines scientifiques et depuis un certain temps, beaucoup de gens pensent et démontrent ou tentent de le faire que "le tout vaut plus que la somme de ses parties " ... La démonstration tu la donnes à travers ce site : pour moi, les photos sont presque toujours magnifiques, souvent j'adore les mots, mais c'est l'association qui est si prenante et tellement plus géniale ... (PS.: encore une photo qui va pas me motiver pour aller bosser demain !)
    Tom @ 2006-04-24 22:54:47
  • Oh alors là je m'incline, cette photo me rappelle tant d'émotions ! Incroyable ! Je me rappelle petite, sentant l'herbe sous mes pieds nus, le soleil et la brise réchauffant et effleurant mes petits bras, j'adorais ensuite m'allonger ou m'asseoir au milieu de ces petits coins de paradis et rêvasser...En entendant mon prénom au loin...Peu importe, on se laisse porter et on ne répond plus. Merci de m'avoir permis aujourd'hui de retrouver mon enfance et un peu de "lacher prise".
    Séverine @ 2006-04-27 16:12:41


Ajouter un commentaire

 Message:
 

            Nom:
 

            URL:
 

            Se souvenir de moi

           

Images précédentes:
16 avril 2006 // Plage du prophète19 avril 2006 // A tombeau ouvert21 avril 2006 // Auto blog graphie24 avril 2006// Lumières !26 avril 2006 // faux semblants







Les créations de ce site sont mises à disposition sous un contrat Creative Commons.



RESF

Reporters sans frontières

Photoblogs.org
View My Profile