<< prédédente | dernière image postée | suivante >>
19 juin 2006 // Mon frère
19 juin 2006 // Mon frère »

C’est étrange, je voudrais parler d’un des hommes que je pense le mieux connaître et les mots me manquent obstinément. Pas si étrange que à§a si on y pense bien.
Vingt-cinq ans que quotidiennement, d’une manière ou d’une autre, j’ai affaire à  lui. Pourtant je suis sans doute un des plus éloigné de sa réalité.
Tant de choses vues, vécues, pensées l’un avec ou l’un par rapport à  l’autre.
La vie - et la mort d’un père trop tà´t parti - nous ont donné parfois un peu plus que la fraternité. Parfois trop sans aucun doute. Elles ont même tissé des cordons difficiles à  couper.
Il a sans doute peiné à  grandir dans le giron d’un frère si encombrant. J’ai souvent eu du mal à  me passer de ce rà´le si rassurant du grand frère paternaliste.
Chacun y trouve son mauvais compte et l’âge adulte finira bien par remettre les frères en place. Alors non, Paul, je ne te connais pas. Mais cette immense part de devenir qui se dessine chaque jour chez toi me donne envie de te découvrir loin des codes familiaux.
Parce que tout simplement j’aime celui que tu es... et qui sait me surprendre à  notre insu.
Commentaires : ( 4)

  • Magnifique lien que celui qui uni un frere avec un frere ou un frere avec une sœur. Absence d'un pere ou presence d'un trop dur pour jouer son role, la solution est la meme c'est le grand frere qui prend le relais. Alors on se prend main dans la main et on parcourt ensemble le chemin de la vie sans jamais reellement se connaitre. Pas le temps pour ça. Mais heureusement les annees passent, chacun grandit, chacun murit et finalement chacun reprend sa place. Tu as raison, c'est difficile parfois, mais c'est ce que moi j'appelle l'amour fraternel. Il y a longtemps que j'ai fait un double nœud avec se lien en esperant que jamais il ne casse.
    petite fleur @ 2006-06-20 09:25:38
  • Pas facile cette place de grand frere ou de grande soeur dans mon cas ! detient-on la verite, sommes-nous un exemple, doit-on suivre notre voie, sous le seul postulat que nous sommes venus au monde plus tot ? bien sur que non, et tu as raison on ne connait pas tout d un frere ou d une soeur, on le (la) decouvre tous les jours, on grandit, on murit ensemble et chacun de son cote. Ne jamais perdre ce lien. s aimer, se respecter, s accepter et la complicite est alors eternelle.
    vivi @ 2006-06-21 19:48:01
  • As-tu quelque chose contre les marionnettes de Bali ??
    a @ 2006-06-23 00:08:48
  • Love the silhouette!
    M @ 2007-05-04 03:57:32


Ajouter un commentaire

 Message:
 

            Nom:
 

            URL:
 

            Se souvenir de moi

           

Images précédentes:
14 juin 2006 // Pas si con...17 juin 2006 // Météo19 juin 2006 // Mon frère25 juin 2006 // Avec du temps...28 juin 2006 // A fleur de coeurs







Les créations de ce site sont mises à disposition sous un contrat Creative Commons.



RESF

Reporters sans frontières

Photoblogs.org
View My Profile